Les Giacomini ont profondément marqué le haut pâturage d'Anzeinde. Ce sont eux qui sont à l’origine de cette belle auberge d’altitude.

En 1934, Rodolphe avait 16 ans quand il quitta Saint-Léonard (VS) pour s’engager comme porteur au Refuge de la Tour. Il y passera dix ans, au service du guide Flotron.

C’est là qu’il fît l’apprentissage de la vie pour un salaire plus que modeste et un travail dur. Il a souvent fait office de mulet.Son rêve: tout d'abord devenir guide de montagne, ensuite, ouvrir son propre restaurant.

En 1940, il obtint son diplôme d’instructeur de ski. Et en 1945, son brevet de guide. Cette même année, il unit son destin à celui d'Hélène.

Dès 1949, avec une ténacité qui n’a jamais faibli, Hélène et Rodolphe se sont attelés à leur grand projet: la réalisation de leur auberge d’altitude. Durant cette période, il fut aussi gardien de la Cabane Barraud, bâtisse qui surplombe l’actuel Refuge Giacomini.

Les moellons de la construction sont tous issus de la carrière de Sous-Vent près de Bex. Rodolphe les a montés un à un avec sa jeep.

histoire01histoire02histoire03

Après cinq ans de dur labeur, le premier client y fut servi le 1er juillet 1954.

A eux deux, ils ont su faire d' Anzeinde un lieu paisible, attirant une multitude de personnes venues goûter au bon air.

Le succès ne se fît pas attendre et très vite Rodolphe décida de construire une première annexe. S’ensuivit en 1964 une deuxième et très vite une troisième.

Hélène et Rodolphe assurèrent la bonne marche du refuge jusqu'en 1987.

Rodolphe nous a quittés en 2000, Hélène en 2005.

Puis se succédèrent plusieurs propriétaires qui ont amélioré et transformé peu à peu le Refuge et ses annexes. En 2010, nous avons repris son exploitation.